Le traumatisme de la naissance


23h.. Heure d'une tétée, heure d'un bibi jusque 3 mois.
Puis, et ce presque touts les soirs depuis, tu m'appelles. Pleurs de désespoir, comme si tu souffrais.

Tu m'appelles tellement fort et avec insistance, que je dois venir te chercher.
Les yeux tout rouge, les larmes coulant sur ton petit visage, tu me tends les bras.

Je te prends, les essuies du revers de ma main, tu me regardes.
Tes cheveux sont moite de sueur, sa délicate odeur s'en dégage..
Tu poses ta tête sur mon épaule, pris de mini soubresauts: "c'était horrible maman!"
"On va voir papa?".
Ca va déjà mieux. Tu esquisses un sourire, les yeux encore mouillés, laissant voir tes jolies petites quenottes.

Tu joues, rigole avec lui.. Un petit calin et hop, on retourne au lit!

Parfois paisiblement, parfois en pleurant, tu te rendors..

Tu es né à 22h57, peut-être revis-tu ta naissance? Comme un traumatisme qui te prends soudainement? La question me trotte parfois dans la tête.

Cela passera certainement avec le temps.

Dors, petit ange <3




4 commentaires:

  1. Très jolie photo et très joli témoignage! C'est vrai que la naissance est un moment unique, et c'est important de mettre des mots dessus, afin de le digérer et de ne jamais l'oublier :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :). Mes 2 autres enfants se réveillent rarement la nuit et ont le sommeil profond mais lui est différent.. Ils ne peuvent pas être tous les mêmes ;).

      Supprimer
  2. Mon article taurait til fait cogiter des choses? Cest un tres beau témoignage. Tendre, doux et tu as trouvé de joli mot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui certainement.. :). Merci ma belle. Je ne suis pas très douée pour ça je trouve.. Lol. Bisous :*

      Supprimer