Une grossesse non désirée..


Quand on est jeune, on est parfois mal informé sur certaines choses.. Ma mère ne m'a jamais parlé de la pilule. Le préservatif oui. Mais même avec le préservatif, on peut tomber enceinte.. On peut très bien tombé sur certains de mauvaise qualité.

Une fois.. La 2e sera la bonne. Tu n'as pas tes règles et tu te sens nauséeuse. Tu fais un test dans les toilettes et là.. Tu es enceinte! Tu sors et fonds en larmes dans les bras de ta mère en lui demandant ce que tu allais bien pouvoir faire. Tu vas seulement avoir 18 ans! Elle te réponds que c'est ton corps et que c'est à toi de décider. Ton copain de l'époque lui, n'est pas prêt d'assumer.

Tu réfléchis et là tu te dit que tu n'en veux pas. "Je suis trop jeune et je veux continuer mes études".
Rendez-vous au gynécologue, on confirme la grossesse. Le choc!
Alors on prend rendez-vous au planning familial. On t'explique comment cela va se passer et tu rencontre une psychologue qui va elle, voir évaluer ton état d'esprit et la décision que tu as prise..

"Oui, je suis sûre".

Le 20 octobre 2000 est une date que je n'oublierai jamais malgré tout. Même si on ne veux pas assumer une grossesse, c'est quelque chose qui fait partie de nous.

Au moment où cela t'arrives, tu ne penses pas aux mères qui essaient depuis longtemps d'avoir des enfants, qui pourraient être indignés de ton acte. Non, tu pense à ta vie, à celle de ce bébé qui aurait pu voir le jour.. C'est un acte réfléchi et je ne le regrette aucunement.

Tu n'en parles pas, sauf à certaines de tes copines.. Certaines personnes à l'heure actuelle ne le savent pas. Maintenant que je suis mère, j'en parle beaucoup plus, si la conversation débouche sur cela surtout mais sinon tu le gardes pour toi. Comme un secret..

Cet acte, ne se fait pas à la légère. Il faut être bien informé(e) sur les différents moyens de contraception. Il faut être sûre de son choix, alors faites celui qui vous semble le bon...


Photo prise sur le net

10 commentaires:

  1. C'est courageux de nous en parler... J'imagine que tu dois vivre avec ça au fond de toi, même si c'est assumé, ce doit être difficile parfois d'y repenser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y avais pas pensé jusqu'à ce matin. Après que mon homme soit parti bosser, je me suis dite que maintenant je pouvais en parler. C'est quelque chose que l'on oublie pas même après autant d'années c'est certains..

      Supprimer
  2. Tu as eu beaucoup de courage sur le moment je trouve, surtout que tu étais très jeune. As-tu parfois regretté ta décision ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle c'est gentil. Non aucunement :). Sinon je pense que je n'aurai pas su avancer..

      Supprimer
  3. Wouaw, quel courage tu as eu de nous expliquer tout ça ! Ton article est bouleversant de sincérité. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle :*. Cela fait partie de moi donc je voulais le partager <3

      Supprimer
  4. Pfiouu, ça n'a pas du être évident, c'est une sacrée décision à prendre à 18 ans... Bravo et merci d'avoir partagé ça avec nous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas simple.. Ma mère a eu les bons mots et j'en suis contente car cela a été ma décision :). Merci ma belle :*

      Supprimer
  5. Tu as été courageuse ds ta décision. Ds ce genre de situation il ne faut pas tenir compte des autres, du qu en dira t on. .. ta maman a bien réagi et t as bien conseillé, beaucoup n ont pas cette chance! Il faut aussi être sûr que ça sera effectué dans de bonnes conditions aussi bien au niveau physique que psychologique car c est une decision importante pr laquelle on n a pas de retour en arrière.
    En parler doit te faire du bien!
    Gros bisous ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle. Je n'ai écouté que moi. Le planning familial a été d'une grande aide c'est certain. Oui beaucoup car après toutes ces années, rien ne s'efface.. Bisous à toi ma chérie :*

      Supprimer