La sélection kid garçon du Family Lab







La semaine dernière, j'ai eu la grande surprise d'être contacté par ma vendeuse fétiche pour nous dire que mon grand garçon et moi avions été sélectionné pour participer au Family Lab de la célèbre marque Tape à l'Oeil.

Une belle aventure va commencer pour nous..

Mais concrètement, que va-t-il se passé?
Nous allons recevoir, pendant 3 mois, des vêtements de la marque. Je vais devoir les laver, les repasser et le grand devra les porter. Je ferai bien évidemment des photos que je publierai sur Instagram pour vous partager le look qui a été choisi pour lui. Après, je devrais donner mon avis sur les vêtements reçus. Il y aura aussi d'autres surprises mais je vous direz tout par la suite ;).

Je compte bien en partager plus avec vous en publiant, à chaque réception de colis, les vêtements que j'ai reçu et mon avis sur ceux-ci... Accompagné bien sûr de photos! ;).
Je souhaite vous faire vivre cette expérience avec nous..

Si vous aussi vous souhaitez participer à l'aventure du Family Lab, c'est par ici.


Je vous dis à très vite!


Portrait d'artiste


En ce mois de Ramadan, j'ai le manque d'inspiration.. Mais comme c'est un mois d'amour, de bonté et de partage, je souhaitais vous faire découvrir une belle personne.

Je l'ai connu via Instagram et je suis resté sous le charme de cette femme (elle est sensuelle) (non je ne suis pas bi :-D) et de ce qu'elle fait..
Récemment, je l'ai contacté pour en apprendre plus sur elle. Elle a bien voulu répondre à mes questions.

Elle s'appelle Olga Dupré, elle est Bruxelloise et dessine depuis l'enfance..

Psychologue et sexologue de formation, elle explore les relations humaines en couleurs et en contrastes : collages de tissus africains, toiles où les éclaboussures de peintures dévoilent des silhouettes délicates, dessins minimalistes de corps entrelacés… Elle aime la matière, jouer avec et lui donner un sens. S’amuser avec la frontière entre l’abstrait et le figuratif, questionner et être questionnée.
De ses dix ans d’expérience dans le domaine de l’oncologie est né son premier livre jeunesse : La maman de Léon est malade. Via des personnages attachants, des planches épurées, des couleurs vives et joyeuses, l’ouvrage offre une trame de base aux familles pour communiquer autour de la maladie y compris avec de jeunes enfants. Suivront Léon le girafon, et en novembre 2016 Le Boubou rose qui traite des clichés et stéréotypes.

Je vous laisse découvrir maintenant les questions que je lui ai posé et ses réponses..


  1. Comment t'es venu la passion pour l'art?                                                                                                                                                                                                                                             L'Art a toujours fait partie de mon quotidien. Les expos, les musées et les livres ont nourris mon imaginaire dès mon plus jeune âge. Assez paradoxalement, bien que je dessine depuis mon enfance, ça n'a jamais fait partie des mes choix de carrière, artiste, ce n'est pas un métier, en tout cas pas un métier dont rêve la plupart des parents pour leur enfant. Je me suis rêvée propriétaire d'un bar (!), océanologue, avocate et enfin psychologue.                                                   
  2. Tu as écrit un livre pour enfants.. Peux-tu nous en parler?                                                                                                                                                                                                         Finalement c'est le livre pour enfant qui a été le déclic. C'était la première fois depuis longtemps que j'étais valorisée pour quelque chose d'artistique. Et c'était également la première fois que cela revêtait un caractère professionnel. Mon premier livre pour enfants est né de mon activité de psychologue en oncologie. Nous étions interpelés par des parents de jeunes enfants ne sachant pas si ils devaient, et comment, parler du cancer à leurs enfants. Ca a été une incroyable aventure et nous ne nous attentions pas à ce succès. Les retours des professionnels mais surtout des patients sont vraiment une incroyable récompense.                                                        
  3. Comment t'es venu l'envie d'écrire?                                                                                                                                                                                                                                                    De là, les livres pour enfants sont finalement devenus un pont entre deux mondes. Le présent et ma vie professionnelle, et un futur peut-être plus axé sur d'autres moyens d'expression. Je reste quand même très attachée à mon parcours, et mes sujets d'inspirations ne sont pas dus au hasard. Ils sont bien souvent puisés dans mon quotidien, proche ou moins proche. Pour moi la littérature enfantine a une place très importante. C'est un moyen d'éducation, d'enrichissement. Mais c'est également un formidable prétexte pour un moment de partage parent-enfant. Dans notre société ou le travail a une place très importante dans le quotidien, ou les écrans sont omniprésents, les livres ont un pouvoir extraordinaires. Et c'est notre devoir en tant que parent de transmettre cela à nos enfants. Et en tant que citoyenne finalement, je crois que c'est ma manière à moi d'apporter ma pierre à l'édifice. Dans ce monde qui est le nôtre et qui est si complexe, je suis convaincue que la chose la plus importante est l'éducation. Ce sont nos enfants qui changeront le monde mais nous devons leur donner les armes pour le faire.                                                                                
  4. Fais-tu d'autres choses sur le côté?                                                                                                                                                                                                                                       Maintenant je me consacre donc à cela, je peins, j’écris et illustre des livres, je propose des animations artistiques aux entreprises ou aux patients atteints de cancer (difficile pour moi de fermer complètement la porte de mon ancienne activité, donc j'ai choisis de ne pas choisir). Je vais au bout de mes envies et nous verrons où cela me mène.                                                                     
  5. As-tu d'autres projets en tête pour l'avenir?                                                                                                                                                                                                                                       Je fourmille de projets, mais je pense que tout est questions de moments et de rencontres pour pouvoir les concrétiser. Être bien dans sa tête et épanouie m'offre la chance d'être ouverte aux autres, et grâce à cela je me rends compte que je fais de formidables rencontres, et cela me porte. J'ai vraiment envie de développer mon activité de peintre, d'illustrations culinaires. Mes animations artistiques également qui me permettent de rencontrer des gens d'horizons différents et de me réinventer sans cesse.

Voilà, j'espère que cette découverte vous aura plus autant qu'à moi ;)

Je remercie Olga du fond du coeur, d'avoir pris le temps de répondre à mes questions..
Si vous souhaitez la suivre sur Instagram, c'est par ici
Son site Internet: http://olgadessine.com/.



Image en ligne



Challenge "rêve d'été"


Alors comme vous aurez pu le remarquer, notre délicieuse blogueuse escarpinsetmarmelade lance un petit défi. Le premier, elle l'avait lancé en hiver.. Et cette fois-ci, l'été arrive... Et c'est avec plaisir qu'une fois encore, je participe :). (mais pas à la bourre cette fois-ci!)

Si tu veux toi aussi participer au défi, c'est par ici.

Alors c'est parti, mon kiki!

      1. Mon parfum d'été

Je vais répondre mon shampoing au monoï de chez Yves Rocher. Je ne me parfume pas mais j'aime que mes cheveux sentent bon! Et en été, rien de mieux que le monoï :).

      2. Une photo qui illustre cette saison





      3. Une chanson qui vous rappelle cette période illustre de l'année

La chanson de Benassi Bros feat Dhany - Hit my Heart. Qu'est ce que j'ai pu l'écouter à fond dans la voiture les vitres descendues!

      4. Un souvenir estival (sous forme de photo ou de récit)

Nos premières vacances à 3. Mon mari et moi n'avions que le grand à l'époque. Il venait d'avoir 2 ans.. Et franchement, c'était nos plus belles vacances <3.







        

          5. Une pièce fétiche de votre garde-robe

Ma tunique "sac à patate"... Parce que je me sent bien dedans et aussi parce que c'est ce que je mettais le plus quand j'étais enceinte de mes boys alors j'y tiens :). Et puis, on est tellement à l'aise dedans..

          6. Une ville que vous associez à cette saison

 Blankenberge: J'ai de bons souvenirs de là-bas et j'aimerais y retourner cet été au moins une journée inch'Allah. Faire découvrir la mer à mon dernier boy..




          7. Une boisson

Un bon Lipton Ice Tea frais.. Ma maman avait peu de moyen mais de temps en temps et surtout en été, elle achetait du Ice Tea et on le sirotait tout les 2. Un très bon et doux souvenir..

          8. Une odeur estivale

J'adore sentir l'odeur que dégage le bitume après la pluie, le résultat d'une chaude journée d'été...



Voilà :). Je tiens à remercier ma Frauleine pour ce beau challenge dont j'ai pris plaisir à relever!

Bisous bisous!




Souvenirs d'enfance..


Malgré un beau-père alcoolique, mes souvenirs de petite fille sont beaux.. Ceux dont je me souviens en tout cas. Ces bons souvenirs, je les dois principalement à ma maman. Ma merveilleuse maman. Elle se faisait toujours draguer quand on allait se baigner dans la rivière de L'allier, malgré qu'elle était marié.. Elle était belle ma maman, la plus belle à mes yeux..

Je me souviens du cirque qui était venu un jour, avec ses lions, ses tigres.. ses éléphants et ses clowns! J'avais eu droit à du pop-corn :).




Je me souviens des pièces que je recevais, parce que j'avais été gentille, et avec, j'allais à la librairie rien que pour acheter des petits paquets de graines de tournesols salés!

Je me souviens quand on allait faire les courses avec mes parents et que l'on s'arrêtait au bar du Carrefour, où mon beau-père retrouvait ce qu'il connaissait bien. L'odeur de la pipe du vieille homme, je la sent parfois... Jouer au flipper avec les enfants de ses collègues.

Je me souviens des soirées chez leur amis, où j'étais bien souvent la seule enfant.. Car les leur étaient déjà bien grand! Mais on était au petit soin avec moi.

Je me souviens de nos virées, à maman et moi à Vichy.. A boire leur délicieuse eau au robinet des sources. Hummm!

La France me manque. Avoir passé mon enfance là-bas, c'est comme si j'y étais né..
Et ces doux souvenirs resteront gravés..