Le jour où ils ont chamboulé ma vie


Il est vrai que je n'ai jamais parlé réellement de mon ressenti une fois devenue maman.. En même temps, je n'ai pas l'habitude d'écrire sur ce qui est aussi profond donc ne m'en veuillez pas si c'est pas aussi joliment écrit que certaines de mes copines blogueuses.. (je ne suis pas douée pour tout) (j'vous aime les filles :*)

Plus jeune, je côtoyais souvent des personnes qui avait des enfants et dont parfois je m'occupais..
Je savais que j'aurai des enfants. Ce que je ne savais pas, c'est que cela pouvais créer autant d'émotions!

Quand je suis tombé enceinte de mon grand, franchement j'ai vécu cette grossesse très sereinement. Peut-être était-ce l'euphorie de la première fois? Clairement, je me sentais bien...
Quand il est né, je me suis prise une bouffée d'amour en plein visage! Les larmes ont coulé toute seule, étant d'une nature très sensible.. Ce qu'on appelle "instinct maternel" est venu tout seul. Je n'ai eu besoin de l'aide de personne pour m'occuper de mon loulou. Mon premier sentiment d'inquiétude est arrivé le jour où il a eu des soucis de régurgitations, comme beaucoup de bébés. Alors nous avions du passer une nuit à l'hôpital pour déceler le fameux RGO. Une fois les mesures prises, tout rentra dans l'ordre..
Bien sûr, le lot d'inquiétude n'a fait que s'accroître avec les bronchites à répétitions l'hiver et son début de pneumonie.

Au fil des grossesses, elle s'est amplifiée..
Le mois avant de tomber enceinte de mon 2e, j'ai fait une perte. 2 jours avant mes règles, j'ai fait un test car je sentais que j'étais enceinte. Mais le jour présumé de celles-ci... aussitôt fécondé, aussitôt parti! Cette 2e grossesse n'allait pas être aussi sereine que la première car l'inquiétude était de la partie. Allais-je le garder, comment allait se passer la grossesse.. Ce n'est même pas les maux qui m'ont inquiété le plus! Et la perte de mon père n'a rien arrangé. Quand ce minuscule petit bout est né, cela ne s'est pas avéré facile dans le sens où il était si petit que l'on avait peur de lui faire mal! Il a grandit normalement.. Mais mon coeur de maman s'est serré quand il a eu sa laryngite, qu'il vomissait et qu'il ne mangeait plus.. et encore plus quand il m'a fait ce fameux "spasme du sanglot"! Car là c'était un sentiment de peur, de culpabilité..


La 3e grossesse aussi a eu son lot de questionnement mais j'étais moins angoissée..
Le stress est arrivé quand baby boy a lui aussi manifesté des épisodes de spasmes du sanglots.. Mais chez lui c'était fréquent! Tu as beau être habituée, tu as toujours peur qu'il arrête de respirer!


Enfin j'en passe et des meilleurs.. Sans citer la griffe du coq et le doigt dans la porte pour mon grand qui nous avait valu un passage aux urgences...

J'aime mes garçons, mais différemment.. Mon grand lui, m'a fait découvrir l'amour inconditionnel. Mon 2e, a été le pansement dans la perte douloureuse de mon père, le bébé fragile et maintenant est, le petit garçon autonome. Mon dernier, lui, c'est le grand calinou aux émotions fortes..


Tout cela pour dire qu'en devenant mère, on a peur, on est inquiète, on stresse, on culpabilise mais surtout.. on aime <3




12 commentaires:

  1. Mais si, il est joli ton article... A travers tes inquiétudes, on ressent tout l'amour que tu portes à tes 3 loulous ! Une belle famille !

    Bonne journée

    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho merci c'est gentil :). J'ai eu parfois du mal à trouver mes mots. Peut-être parce que c'est de l'ordre du personnel et de la profondeur de soi.. Merci beaucoup, au oui que je les aime mes chenapans! ;). Bisous Virginie :*

      Supprimer
  2. Le spasme du sanglot! Une spécialité de Miss Couches Mouillées! On a beau y être habituée, c'est toujours flippant! Merci pour ce joli billet plein d'émotions!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha toi aussi??? Tu l'as dit! Maintenant, il le fait plus quand il est malade.. Bon courage avec Miss Couches Mouillées alors ma Frauleine! ;). Merci de l'avoir lu :*

      Supprimer
  3. Voilà une belle déclaration à ses enfants, c'est un texte plein d'amour.
    Ne sois pas si dur avec toi, il est très joli ce texte. Pour ne pas dire magnifique. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es toujours adorable avec moi ma Julie.. Tes mots me touchent beaucoup. Je t'adore. Gros bisous! :*

      Supprimer
  4. Je suis d'accord à chaque grossesse son lot d'émotions et je suis comme toi ma deuxième grossesse m'a beaucoup plus stressée que la première...ton article est joliment écrit ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire et ton petit témoignage :). C'est parce qu'on l'a déjà véçu. Comme mon 3e accouchement.. Comme le 2e j'avais choisi sans péri mais j'appréhendais quand même! ;)

      Supprimer
  5. Je crois que ta dernière phrase résume tout, quoiqu'il se passe, peu importe les chamboulement où l'histoire qu'on vit avec chacun de ses enfants...tout simplement on aime !
    Un très bel article !
    des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci petite soeur de coeur. Oui on les aime terriblement nos petits chenapans! ;). Bisous

      Supprimer